Europe

S’assurer de la mise en place et de l’efficacité des contrôles systématiques aux frontières extérieures et doter Frontex d’un budget permettant au corps européen de garde-frontières d’être opérationnel au plus vite.

Réformer en profondeur les accords de Schengen : expulser systématiquement de l’espace Schengen tout étranger reconnu coupable d’un crime ou d’un délit et en interdire l’accès à tout étranger condamné pénalement ou ayant participé à une entreprise terroriste.

Doter la zone Euro d’un directoire politique, composé de chefs de gouvernement se réunissant tous les trois mois. En parallèle, créer un Secrétariat Général de la zone Euro – complètement autonome de la Commission européenne – qui assurera le suivi et la gestion de la zone économique.

Permettre à l’Europe de défendre ses intérêts dans la compétition commerciale internationale en mettant en place de nouvelles règles de réciprocité, notamment en matière d’accès aux marchés publics ainsi que de respect des normes environnementales et sociales sur les produits importés afin que nos industries ne subissent plus une concurrence déloyale.

En finir avec les élargissements permanents de l’Union européenne. Il est urgent de définir ses frontières. La Turquie n’a pas sa place dans l’UE. Il faut élaborer avec ce grand pays les bases d’un partenariat renouvelé, fondé sur des objectifs partagés : coopération contre le terrorisme, union douanière, grands projets dans le domaine de l’énergie et des transports.